Psychologue Saint Nazaire / Enfant, Adulte, Parents, Couple

Psychologue Saint-Nazaire : consultation

Une consultation chez un psychologue :

Chaque séance du suivi, dont la récurrence est déterminée lors de la 1ère rencontre, dure en moyenne 45 minutes. Le rythme des séances s’adapte au besoin de chaque personne. Cette régularité peut-être ajustée ou modifiée en fonction de l’évolution de la demande première.

 

Au tout départ, le but de l’accompagnement psychologique est de parvenir rapidement à un mieux-être par la conscientisation de ses propres ressources internes. Toutes problématiques ou questions sont prises à part entière dans leur intégralité.

 

Ce temps d’une séance a été minutieusement pensé et n’est pas le fruit du hasard. Ainsi, ces 30 – 45 minutes sont nécessaires, ni plus ni moins afin de permettre l’émergence de la parole. Le patient, limité par ce temps, se donne ainsi pour objectif, inconsciemment, de lever le voile sur les mécanismes de défense mis en place et d’aborder ainsi ce qui fait réellement violence.

 

Il vous sera ainsi demandé de respecter ces temps de séance, notamment les rendez-vous placés en amont avec votre praticien. La thérapie est un contrat d’engagement, entre le patient et le professionnel, amenés à cheminer ensemble sur la voie de la guérison.

 

Psychologue Saint-Nazaire : consultations : rendez-vous sur cette page pour trouver tous les renseignements nécessaire sur le cabinet.

Pour qui ? 

Quand appeler ?

Les symptômes amenant à la consultation d'un psychologue

Première sensation d’isolement, tristesse lancinante, manque d’envie, sensation d’être vidé de son énergie : voilà les premiers symptômes qui peuvent vous indiquer qu’il est de temps de contacter votre psychologue à Saint-Nazaire.

 

Par santé, nous entendons la santé psychique, car le corps et l’esprit sont notamment sont liés. Ainsi, un psychologue peut vous aider à diagnostiquer votre mal-être, votre pathologie et travailler notamment en corrélation avec votre médecin traitant pour remédier à cet état. En effet, il n’est pas rare d’associer suivi psychologique à suivi médical ou psychiatrique dans un premier temps afin que vous soi transmis (si besoin uniquement) un traitement adapté de type anxiolytique ou antidépresseur.

 

Cette pharmacopée peut-être l’amorce d’un suivi thérapeutique, l’émergence de la parole étant aidé par l’apaisement des angoisses, un rétablissement du sommeil et de l’alimentation.

 

Dans le cadre d’un suivi d’un enfant, nous travaillons en étroite collaboration avec le corps professoral si cela est votre demande ou tout autre professionnel notamment les orthophonistes dans le cadre de trouble de l’élocution, de l’écriture ou de la lecture; ces troubles ayant aussi une origine psychologique.

 

Chacun imagine que le plus simple serait de parler aux gens les plus proches… mais les proches ne sont pas toujours les mieux placés pour écouter les angoisses. D’autant que, spontanément, une censure s’opère dans les mots ou les sentiments que l’on évoque.

 

La société ayant évolué, on reconnaît maintenant qu’il nous arrive à tous, à un moment ou l’autre, d’éprouver des problèmes d’ordre psychologique, de vouloir enrichir notre vie. Il est ainsi devenu plus facile de recourir aux services d’un psychologue.

 

Il n’y a pas, à proprement parler, de bonnes ou de mauvaises raisons pour consulter un psychologue. Les motifs les plus fréquents sont les suivants:

 

Parce qu’on éprouve des difficultés personnelles: on se sent mal dans sa peau, on a peur de ceci ou cela, on est angoissé, déprimé ou stressé; en somme, on sait que quelque chose ne va pas, qui nous empêche de nous épanouir.

 

Parce qu’on vit une épreuve : on a fréquemment besoin d’aide lors d’événements douloureux tels qu’une maladie grave, un deuil, une séparation, un échec, une perte d’emploi.

 

Parce qu’on éprouve des difficultés dans ses relations avec les autres: au sein du couple, de la famille, ou encore parce qu’on se sent seul, isolé.

 

Parce qu’on veut vivre différemment : sans que ce soit nécessairement dû à une existence difficile, on veut mieux se connaître, on veut développer ses potentiels, enrichir sa vie et engager une démarche d’évolution personnelle.

 

Parce qu’on a une décision à prendre : pour en analyser les avantages et les inconvénients, pour se préparer aux conséquences de la décision, pour y voir plus clair.

 

Parce qu’on veut s’orienter : ou devrais-je investir mes énergies, vers quels objectifs diriger ma carrière, ma vie ?

 

Toutes ces raisons et beaucoup d’autres sont valables et légitimes. La plupart du temps, nous croyons pouvoir régler nous-mêmes ces difficultés; nous pensons aussi que le temps finira par arranger les choses. Malheureusement, il n’est pas toujours possible de trouver en soi ou dans son entourage les ressources nécessaires pour faire face à la situation. Un professionnel peut alors nous aider à déterminer et à affronter les problèmes pour les résoudre de façon satisfaisante. De plus, comme pour un problème d’ordre physique, il vaut mieux agir au plus tôt.